La Déclaration universelle des droits de l’homme a 60 ans


La Déclaration universelle des droits de l’homme a 60 ans

Communiqué de presse de Amnesty International France

Paris, le 9 décembre 2008 – réf : SF 08 M 125

10 décembre 2008 / La Déclaration universelle des droits de l’homme a 60 ans
Entre avancées significatives et promesses non tenues, quels défis pour demain ?

À travers la France,
Amnesty International organise autour du 10 décembre une série
d’événements pour célébrer le 60ème anniversaire de l’adoption de la
Déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH), texte fondamental
du droit international et de la mission d’Amnesty International.
L’occasion pour l’ensemble du mouvement de constater les avancées
significatives depuis 60 ans mais surtout de rappeler les enjeux de la
DUDH afin de mettre en avant le travail qu’il reste à accomplir pour
que la promesse de droits humains universels et indivisibles devienne
réalité.

Le 10 décembre 1948, l’Assemblée Générale des Nations unies adoptait la
DUDH à Paris. Soixante ans plus tard, le monde reste pourtant marqué
par l’injustice, l’inégalité et l’impunité : tueries absurdes à Bombay,
milliers de personnes fuyant le conflit en République démocratique du
Congo, centaines de milliers de personnes prises au piège dans des
conditions très rudes au Darfour, dans la bande de Gaza et dans le nord
du Sri Lanka, récession économique mondiale. De graves violations des
droits humains sont ainsi quotidiennement commises et les engagements
pris en 1948 représentent souvent des espoirs déçus pour des millions
de femmes et d’hommes.

Constatant les répercussions sur les pays pauvres de la crise
économique mondiale, qui risque de plonger des millions de nouvelles
personnes dans le dénuement, Amnesty International a engagé les
gouvernements à protéger les droits économiques et sociaux avec autant
de vigueur que les droits civils et politiques.

« L’apport de la DUDH réside dans l’universalité et
l’indivisibilité. Les droits humains sont universels : tous les êtres
humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Et ils sont
indivisibles : tous les droits, qu’ils soient économiques, sociaux,
civils, politiques ou culturels, sont d’importance égale et ne
sauraient être hiérarchisés
, explique Geneviève Garrigos, Présidente d’Amnesty International France.

Il est urgent en effet que les Etats tiennent leurs promesses en
prenant des engagements concrets pour remédier à 60 années de carences.
Il est également urgent que chaque individu fasse pleinement sienne
cette déclaration et la défende en vertu de son caractère universel.


Mercredi 10 Décembre à 18h

Rassemblement parisien au Pont des arts

Sur le Pont des Arts à Paris, Amnesty International organise avec la participation de l’Agence Lune Rousse et du metteur en scène Vincent Boussard, un rassemblement interactif et artistique afin de célébrer l’anniversaire de la DUDH. A 18h, militants, sympathisants, grand public (adultes comme enfants) et personnalités, tels Marc Lévy, Jean-Marc Barr et Pauline Croze, sont invités à se retrouver sur le Pont des arts afin de participer à des actions symboliques intergénérationnelles autour de l’anniversaire de la déclaration. Au cours de l’événement, Geneviève Garrigos, Présidente d’Amnesty International France, prendra la parole.


Cet article, publié dans Non classé, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s