Les vacances dans le Gard à Barjac : 8-18 mai 2009-chapitre I , II et III


BARJAC

Un
sejour dans le gard près des gorges de l’ardeche


vélo,
rando, agriculture , viticulture, villages medievaux, dolmens, avens,
rencontres passionnantes, expos, degustation de produits locaux….


chapitre
i: presentation


Au
Sud-Est de la France, le Gard se trouve à la croisée de la
Méditerranée, de la Camargue, des Cévennes, de la garrigue où
l’on découvre de petites villes ou villages de caractère cachant
des trésors de vielles pierres , de châteaux au sein de vallées
ou de gorges dans lesquelles coulent les rivières émeraude entre
les pierres chauffées par le soleil.

Une
région riche d’histoire, de la préhistoire au moyen âge aux
influences romaines et protestantes….

BARJAC
, une petite ville méridionale au Nord du département du Gard à la
frontière de l’ Ardèche.

Barjac
pourquoi ce choix?

Tout
a commencé en Novembre 2008 lorsque j’ai découvert un film « Nos
enfants nous accuseront » , un film militant dont le point de
départ a été Barjac où le maire a décidé de passer la
restauration collective au « bio » grâce à une
institutrice de l’école communale qui créé un potager bio dont les
enfants s’occupent. Le film montre les méfaits de l’utilisation des
pesticides et herbicides sur l’alimentation, sur la santé des
agriculteurs et leurs familles, montre le mode d’agriculture
biologique ….

Devant
ce film (que j’ai vu 2 fois !) , j’ai eu envie de découvrir cette
région, ce village médiéval de 1500 habitants, son agriculture….
C’est avec une amie, Danielle que nous avons pris le train le 8 mai ,
chargées de nos sacs à dos, et de nos vélos… Et oui, train-vélo
, une façon pratique et agréable de voyager.


CHAPITRE
II: LE BARJAQUais, un peu d’histoire et de géographie:



Des
montagnes de Cévennes à la vallée de la Cèzez, le pays Barjaquès
alterne des paysages contrastés de la chaleur de la garrigue aux
reliefs cévenols. La diversité de la nature se montre sous de
nombreux aspects : cascades, grottes, avens, flore variées ainsi que
la faune, rivières, roches… L’agriculture a façonné cette région
: oliveraies, châtaigneraies, vergers, vignobles , lavandes….

La
pierre est partout dans ce pays de schiste et de calcaire; l’homme
l’a utilisée pour construire capitelles ( cabanes de bergers),
murets , mas , hameaux perchés .

Le
nom de la racine BARG serait d’origine celte avec le sens primitif de
« rocher », « hauteur ».

Le
Barjacois est riche en vestiges de la préhistoire: les grottes ont
abrité les premiers hommes. Le pays a été ensuite habité par les
Celto-Ligures , population métissée et active organisée en
communautés agricoles (Treboul, Bessas, Brujas, Salavas, Lend,
Cantabre..)


Le
vieux Barjac était un relais sur une route commerciale des Grecs qui
passait par Cavaillon – Pont Saint Esprit – Barjac – Vallon –
Aubenas – Brioude

L’arrivée
des hommes du second âge du fer ( Gaulois des Tribus Volkes et
Helviennes) a amené la guerre; Barjac était la frontière entre les
2 peuples ( Vagnas aux Helviens, Barjac aux Volkes ).


C’est
en 52 avant J.C que les Romains installèrent des colons sur le
Barjacois. La paix romaine a duré 4 siècles, la route grecque n’est
plus qu’une route secondaire du Rhône aux Cévennes. La nouvelle
route part de Nemausus ( Nîmes) par Uzès – Lussan – Tharaux –
Brajac vers Aubenas et Alba. 13 bornes milliaires y ont été
retrouvées.


Par
la suite, les Vandanes, Wisigoths, Francs, Sarrazins et Hongrois ont
envahi et dévasté l’Uzège. Le vieux Barjac disparaît. Les
Wisigoths dominent le pays et les cultures disparaissent au profit
des forêts.

A
l’époque des Carolingiens, Charlemagne instaure l’ordre et la paix.
En 843, le traité de Verdun sépare l’ Uzège et le Vivarais de la
Septimame pour les unir aux possessions de l’ Empereur Lothaire (
royaume de Bourgogne Provence).


En
932, le Comté d’ Uzès est rattaché au royaume de France. Le Comté
de Toulouse devient le maître de la « marche frontière du
Barjacois ». AU Xème siècle, ce territoire est administré
par un fidèle du Comté qui établit une forteresse sur un rocher
voisin, au lieu dit «  Bargiacum » castel . Au pied de
ce château une nouvelle communauté se constitue: ce sera BARJAC. Le
1er seigneur de Barjac est Pons Guillaume de Barjac. A la même
époque, les Chartreux défrichent une partie des de RONZE et
s’établissent à la Valbonne.

AU
XIVème siècle, la seigneurie de Barjac se partage entre plusieurs
coseigneurs vassaux de l’évêque d’ Uzès.

Après
la guerre de cent ans, la peste noire qui décime la population, on
construit des remparts pour protéger les habitations. Pendant les
guerres de religion, Barjac est une place forte protestante sous
l’autorité du Duc de Rohan.


En
1622, Jacques de Bauvoir du Roure, seigneur de Barjac se soumet au
roi Louis XII et lui remet les cléfs de la ville; les fortifications
sont détruites ( ne subsiste qu’une partie du vieux donjon) . Le
Comté de Roure fait bâtir un nouveau château de style renaissance
sur les assises des anciennes fortifications. Les Capucins
construisent un couvent doté d’un chapelle; un hôpital est créé.
L’Eglise est reconstruite sous le vacable de Saint Laurent.


BARJAC
est une cité Renaissance, établie sur un replat du plateau à 170m
d’altitude. Elle est située entre Cèze et Ardèche, à mi-chemin
entre Aubenas et Pont-Saint-Esprit, dans cette région de gorges,
dernière étape du pays d’Uzès. Elle verrouille la porte du
Bas-Vivarais , à la limite des contreforts des Cévennes.


Fer
à cheval ouvert sur la Cèze , le territoire de Barjac a vu passer
toutes les civilisations .

Autour
de Barjac, se découvrent les parfums de lavande, thym, serpolet. Sur
ces terrains calcaires, la rocaille a été rassemblée en petits
murets séparant les terres pour la culture avec ça et là de petits
abris de bergers les « capitelles » .


chapitre
iII: 8 Mai , arrivée à avignon puis barjac


Parties
à 9h40 de la gare de Lyon, nous arrivons à Avignon après 3h30 de
voyage, le soleil apparaît après Valence, nous sommes dans le
« sud »…..

En
attendant notre « chauffeur » , nous allons jusqu’au
Palais des Papes , déguster une glace.

Nous
avons réservé une chambre d’hôte à Barjac et notre hôte
Jean-Claude vient nous chercher à la gare avec un porte-vélo sur la
voiture.

65kms
plus tard nous découvrons Barjac et la maison d’hôte où nous
allons passer 10 jours, une belle maison Les Lauriers Roses du XV ème
siècle, ornée de lauriers .

Nous
faisons une première découverte de la ville.

Nous
dinerons ce soir-là au restaurant..avant d’aller passer une nuit
récupératrice..

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s