Fernando do Noronha, une île et un environnement protégés , un petit paradis !(1)


Lors de mes voyages au Brésil, j’ai découvert en 2010 ce petit paradis inscrit au patrimoine mondial naturel de l’UNESCO depuis le 13 décembre 2001, parc naturel protégé….Et sous le charme de cette île, j’y suis retournée cette année.

Fernando do Noronha est un archipel situé à 360 km de Natal, 710 km de Fortaleza et 545 km de Recife. Cet archipel est fait de 21 îles ou îlots sur une surface totale de 26 km2. L’île principale a donné son nom à l’archipel et s’étale sur 17 km2. C’est la seule île qui soit habitée depuis la colonisation de l’archipel. Les autres îles se nomment Rat ( 8 km2) , Sela Gineta , Rase, Ile du Milieu, Joseph (où les colonisateurs portugais ont construit une forteresse), Ile de Conceição, Deux Frères, Ile du Lion, Ile de la Viuvinha, Ile du Chapeau, Chevelue, Ile du Frade, L’île principale Fernando do Noronha fait dans sa plus grande extension ( est-ouest ) environ 15 km et dans sa plus grande largeur dans la direction nord-sud, 4 km.

A l’approche de l’île dans l’avion , la vue est splendide et impressionnante. Plusieurs compagnies font la traversée mais , en tant que parc naturel, le nombre de touristes présents par jour est limité à 400 afin de limiter l’impact écologique. Le nombre de voitures ( principalement des buggys) est également limité. Vu du ciel, l’archipel est un patchwork de couleurs vert, bleu, jaune ….avec des plages sur toute la côte ….

Origine géologique :

L’archipel est né il y a environ 12 millions d’années, d’une série d’éruptions volcaniques à partir d’une chaîne de montagnes submergées au fond de l’océan Atlantique, du nom de Meso-Atlantique. Ces éruptions ont constitué avec leurs laves une énorme montagne , en partie submergée . La base de cette montagne se place à 4000 m de profondeur et a 60 km de diamètre.

La côte est escarpée, faite d’anses et de plages et de falaises rocheuses montrant l’origine volcanique de cet archipel ainsi que de falaises calcaires abruptes.

—————————————————————————————————————

Histoire de Fernando do Noronha:

La découverte de l’archipel fait l’objet de nombreuses controverses. L’existence de l’archipel est connu semble-t-il depuis les expéditions portugaises des années 1500, 1501, ou 1502. Le vicomte de Santarèm a attribué la découverte à Gaspar de Lemos , commandant du navire de l’armée de Cabral, de retour au Portugal en 1500. Duarte Lait a , lui, attribué cette découverte à l’expédition de 1501-1502.

Pour Jaime Cortesão, historien portugais, une expédition serait venue au Brésil en 1502-1503.

Fernão de Loronha aurait commandé cette expédition, afin d’initier la coupe du bois pau-brasil. Par décret du 16 février 1504, D. Manuel I a donné l’archipel à Fernão de Loronha. En 1534, l’archipel a été envahi par les anglais puis en 1556 jusqu’à 1612, par les français. En 1612, le missionnaire Clàudio de Abbeville y a trouvé un portugais et 17 indiens.

En 1628, les hollandais envahissent Noronha puis en sont délogés 2 ans après, par l’expédition commandée par Rui Calaza Borges, puis de nouveau les hollandais l’occupent 19 ans , période durant laquelle l’archipel a servi de lieu de convalescence pour les hommes atteints de scorbut et de dysenterie. En 1646, les Hollandais construisent un fort . En 1700, l’île de Noronha devient une dépendance de la Capitainerie de Pernambuco. Abandonnée et dépeuplée, elle est occupée en 1736 par les français de la Société Française des Indies Orientales.

En 1737, l’archipel est définitivement occupé par les Portugais, les Français étant explusés par une expédition arrivée de Recife sous contrôle du gouverneur H. Luis Pereira Freire. Pour empêcher de nouveaux assauts des français, les forts de Notre Dame des Remèdes, Notre Dame de Conceição et Santo Antonio sont construits. C’est à partir de 1772 que les premiers prisonniers arrivèrent sur l’île.

En 1817, lors de la révolution républicaine du Pernambuco, le gouvernement provisoire nomme le capitaine José de Barros Faucon de Lacerda pour démanteler les fortifications et reprendre le détachement et les condamnés. En 1891, l’archipel est restitué au Pernambuco. C’est en 1897 que le gouvernement de l’Etat du Pernambuco prend possession définitive de la prison de Fernando do Noronha puis en 1938, Noronha est vendu au Ministère de la Justice qui transforme l’île en prison politique et colonie correctionnelle.

ruines de la prison de Fernando do Noronha

Au début de XXème siècle, les Anglais installent une coopération technique en télégraphie puis arrivent les Français du cable français et les Italiens de l’Italcable. En 1942, l’archipel se transforme en Territoire Fédéral et les prisonniers sont transférés à Rio. En août 1943, est installé le 1er gouverneur du Territoire Fédéral de Fernando do Noronha, le colonel Tristão de Alencar Araripe. Noronha est dirigé par l’armée jusqu’en 1981 puis par l’Aéronautique jusqu’en 1986 et par les Forces armées jusqu’en 1987. C’est durant cette période que sont construits aéroport, routes, école, hôpital…En 1987, commence une administration civile, à travers le ministère de l’Intérieur, c’est le seul gouvernement civil que Fernando do Noronha connait, jusqu’en 1988 quand l’archipel est ré-annexé à l’état du Pernambuco. Devenu district de l’état, l’archipel va être géré par un administrateur général, nommé par le Gouverneur de l’Etat .

Aujourd’hui , Fernando do Noronha vit de l’éco-tourisme , à l’intérieur des limitations imposées par son écosystème et de la pêche artisanale et tourné vers une consommation interne.  De nombreux scientifiques se sont intéressés à l’archipel , à sa faune, sa flore , sa géologie. En décembre 1995, est promulguée la loi organique de l’archipel , en 1996, a lieu la 1ère élection pour le Conseil du district .

Le 13 Décembre 2001, l’ UNESCO a inscrit l’archipel de Fernando do Noronha au PATRIMOINE MONDIAL NATUREL, le diplôme a été délivré le 27 Décembre 2002. En 2003, Fernando do Noronha a fêté ses 500 ans dans l’histoire des hommes, 500 ans depuis son premier abordage, depuis sa première description , par l’un des plus grands navigateurs de l’histoire, Amérigo Vespùcci.

Publicités
Cet article, publié dans environnement, voyages, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s