Fernando do Noronha, une île et un environnement protégés , un petit paradis ! Ses plages inoubliables ! (3)


FERNANDO DO NORONHA, SES PLAGES ….

Au cours de mes 2 séjours dans l’archipel, j’ai pu découvrir la plus grande partie des plages de l’île…..Je ressens encore l’émotion ressentie lors de ces découvertes, au hasard d’un sentier …..Je suis plus d’une fois restée bouchée bée devant ce spectacle d’une beauté inégalable ….Le Brésil possède 3 des 10 plus belles plages du monde…

Les plages sont distribuées tout autour de l’île , la majeure partie étant du côté Mer Intérieure c’est-à-dire côté continent, ce sont celles qui sont le plus fréquentées ( mais quand on dit fréquentée, cela n’a rien à voir avec la fréquentation des plages touristiques que l’on peut imaginer….Si on rencontre plus de 20 personnes ( le dimanche) c’est vraiment un maximum , vous pouvez facilement vous retrouver tout seul …..On peut avoir l’impression d’être sur une île déserte tel Robinson Crusoë…….!! De plus, seule une partie de l’île est accessible aux touristes , de façon autonome . Cette partie accessible est appelée APA Area de Proteção Ambiental ( Aire de Protection Environnementale ). Elle représente environ la moitié de la surface de l’île et se situe côté Mer Intérieure face au continent.. Les autres plages moins nombreuses, moins accessibles voire inaccessibles voire interdites font partie du PARNAMAR ( Parque Nacional Marinho ) ( Parc National Marin )…Cette zone peut être visitée en nombre réduit avec un guide . Une partie de cette zone se situe côté Mer Intérieure et l’autre partie se situe côté Mer Extérieure vers l’Océan Atlantique…

L’île est traversée par la petite route nationale , que l’on peut emprunter avec des buggies ( des petites voitures ouvertes en location mais le nombre de voitures sur l’archipel est limité ) , avec des bus …Pour ma part, j’ai visité l’île à PIED…….Environ 7 kms de long sur 3 kms.. c’est donc tout à fait praticable pour ceux qui aiment marcher… Des pistes pédestres ont été créées le long de la route principale et des petites routes secondaires, le reste est fait de sable, terre ….Quand il a plu , certains sentiers sont un peu …boueux …..A savoir que l’île n’est pas plate donc ça monte et ça descend……..!

Sur ces plages, le sable est formé à partir des résidus végétaux et animaux ( coquilles, os, plumes, algues..) et de roches volcaniques et calcaires.

La plage BURACO DA RAQUEL :

Elle fait partie du parc naturel , située près du port , face aux îles secondaires de l’archipel….

Elle est faite de pierres, elle doit son nom à une roche très grande avec une grande cavité entourée de « piscines » naturelles…. Etant située côté océan, elle est battue par les vents et les vagues …..

—————————————————————————–

Elle donne sur la pointe de l’île, d’où l’on peut voir une partie des îles secondaires ( qui sont inhabitées ) dont la plus grande se nomme Ilha Rata autour de laquelle se situent 5 sites de plongée.

L’ile Rata est la plus grande des îles secondaires, recouverte de phosphate de calcium résultant de la solidification des excréments des oiseaux marins. Elle possède un phare , aujourd’hui automatique et les ruines de l’entreprise du commerce du guano installée à la fin du XIXème siècle. Son dernier occupant fut Jùlio Grande figue emblématique, qui a vécu là comme travailleur agricole, pêcheur et plongeur en apnée à 30 m de profondeur.

———————————————————–

LA BAIE SAO ANTONIO:

C’est le lieu d’ancrage naturel. Une jetée de pierres y a été construite.

Une petite plage permet de partir en palmes-masque-tuba le long de la côte près du port, on peut croiser des tortues…

D’ailleurs, les bénévoles du Projeto Tamar ( Projet Tamar) ( association brésilienne qui s’occupe en particulier de sauvegarde des tortues marines ( récolte d’oeufs , lâchage des bébés tortues, marquages des tortues, soins des tortues blessées, éducation à la protection de l’environnement marin….) partent de la plage afin d’aller récupérer des tortues qu’ils vont baguer…..

——————————————————————————————————

C’est aussi le point de départ des bateaux de plongée , ici le club de plongée Aguàs Claras avec lequel j’ai plongé lors de mes 2 séjours.

——————————————————————————————-

Sur la pointe face aux îles secondaires, une petite chapelle ‘protège » les pêcheurs, la chapelle São Pedro dos Pescadrores

Video : la baie de São Antonio avec son port , les Iles Secondaires

En continuant sur la côte ouest sur la mer intérieure, on découvre la plage da Conceição

A PRAIA DA CONCEIçÃO

C’est une plage d’accès facile où se retrouvent les habitants le dimanche, située à la base du Mont Pico ( Morro do Pico) . Le Morro do Pico est le point le plus élevé de l’île , haut de 321m.

—————————————————————————————

Son nom vient de Notre Dame de la Conceição qui a été transformée en hôpital.

En 1925, l’italien de Italcable installa sur cette plage le câble télégraphique sous-marin.

Frégates planant au dessus de la plage

A PRAIA DO BOLDRÒ

On y descend par 2 chemins possibles, un chemin de sable et pierres en pente douce ou une descente plus âpre sur des escaliers taillés dans la roche.

Au sommet de la falaise, il reste les ruines du Fort São Pedro do Bòldro. C’est un lieu très fréquenté lors du coucher de soleil…La vue sur la plage, sur l’horizon , sur les Morro Dos Irmãos est féerique.

——————————————————————————————————-

PRAIA DO AMERICANO

Cette plage est petite et déserte, recherchée pour sa tranquilité

PRAIA DO BODE

On y accède par un chemin de vieilles pierres . C’est une plage calme avec des piscines naturelles et des pierres.

PRAIA DA CACIMBA DO PADRE

La plage du Cacimba du prêtre , est l’ancienne « plage du Quixaba » . Son nom a été modifié par la découverte en 1888 par un prêtre d’une source d’eau potable ( Cacimba).

C’est une des plages les plus longues de l’archipel. Sur les hauteurs , on trouve les ruines d’un village Quixaba.

Les « vieux » de Noronha disent : qui boit de son eau n’oublie jamais Fernando do Noronha.

Face à la plage, 2 petites élévations similaires nommées Morro Dos Irmãos ( Deux Frères ) lieu de plongée idéal ..

——————————————————————————————————

Ces monts Dos Irmãos sont habités par les oiseaux , on peut voir d’ailleurs les traces de guano sur les roches.

—————————————————————————

Des plantes à fleurs courent sur le sable en venant des falaises……..

Cet article, publié dans environnement, voyages, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s