Le Championnat du monde de jet ski viole un sanctuaire marin protégé: La connerie humaine !


Fin mars avait lieu aux Antilles, la 7ème édition des Championnats du Monde de jet ski avec quelques 150 participants, et ceci AU MILIEU D’UN SANCTUAIRE DE MAMMIFERES MARINS et dans une partie du PARC NATIONAL de la Guadeloupe !!! Ici séjournent baleines, rorquals, dauphins…..La présence de cette course , de véhicules à moteur provoque de graves perturbations pour la vie marine….. La connerie humaine et l’égoïsme  ont  fait passer ce soit-disant sport avant la santé et le bien-être des animaux marins……… Plainte a été déposée mais le mal est fait…..

L’article :

jet-ski_AGOA_2012Photo prise dans le cœur de Parc, dans les îlets pigeons
© M.Tillman / Parc national de Guadeloupe

L’Agence des aires marines protégées, établissement public pour la protection du milieu marin, a porté plainte contre la société Karujet, organisatrice de la 7ème édition des Championnats du monde de jet ski réunissant environ 150 participants. En effet, cette compétition s’est déroulée du 29 mars au 1er avril 2012 aux Antilles, avec un parcours qui a traversé en totalité le sanctuaire de mammifères marins AGOA[1] et une partie maritime du Parc national de la Guadeloupe, à proximité immédiate des cœurs de parc.

L’Agence a donc porté plainte auprès du Tribunal de grande instance de Pointe-à-Pitre, pour perturbation intentionnelle des mammifères marins, non-respect de la règlementation relative à l’organisation de manifestations sportives et délit de méconnaissance de la réglementation dans un cœur de parc national.

Une manifestation pourtant organisée en concertation

Au regard des forts enjeux écologiques de la zone où évoluent de nombreux mammifères marins, quatre réunions préparatoires avaient eu lieu entre l’organisateur, le Parc national de Guadeloupe, les services de l’Etat (DEAL, DM[2], Préfecture) et l’Agence des aires marines protégées. La course avait été approuvée par le préfet de la Guadeloupe, sous réserve du strict respect de conditions visant à éviter toute perturbation intentionnelle des mammifères marins, surtout lors de la période de reproduction des baleines à bosse. L’une de ces conditions était l’obligation, pour les organisateurs, de faire une reconnaissance aérienne du parcours pour prévenir toute présence de cétacés sur l’itinéraire de la course.
Or, cette obligation n’a pas été respectée. L’ensemble de la zone située sur la côte sous le vent, dans laquelle les principales populations de mammifères marins sont le plus souvent observées, n’a pas fait l’objet de reconnaissance préalable.

Il avait par ailleurs été rappelé aux organisateurs la règlementation applicable dans les cœurs marins du parc national, et notamment l’interdiction[3] : « D’utiliser tout moyen ou chose qui, notamment par son bruit, est de nature à déranger les animaux ou à troubler le calme et la tranquillité des lieux ; ».

L’autorisation bénéficiant à l’organisation du Championnat mondial de jet ski précisait que les participants avaient l’interdiction de pénétrer dans les cœurs marins du Parc national.

Les agents assermentés du Parc ont pourtant constaté plusieurs passages en cœur de parc dans le Grand cul de sac marin, mais aussi autour des îlets pigeon (y compris à moins de 300 mètres des îlets) pour la quasi-totalité des concurrents, et des bateaux de l’organisation.

Le sanctuaire AGOA abrite une vingtaine d’espèces de cétacés, résidents ou venus du nord Atlantique à la recherche d’eaux chaudes en hiver : baleines à bec, petits rorquals, cachalots, dauphins, globicéphales tropicaux … Il joue aussi un rôle de nurserie pour les baleines à bosse.

Les recommandations données aux organisateurs étaient d’autant plus importantes que la Karujet se déroulait au moment du cycle de reproduction des baleines à bosse, en période d’accouplement, de mise bas et d’allaitement.

La perturbation intentionnelle des mammifères marins

Du fait de l’absence de reconnaissance du parcours, la perturbation intentionnelle des mammifères marins protégés est manifeste. A proximité immédiate de la Guadeloupe, plusieurs couples baleines/baleineaux ont été observés avant et pendant la course, ce qui aurait dû au contraire renforcer des opérations de reconnaissance.

Le jet ski, et plus particulièrement les compétitions avec des fortes concentrations de véhicules, peuvent être source de dérangements, avec des risques de collisions  accrus avec les mammifères marins. Les mammifères évitent, le temps de la compétition, ces lieux pour aller vers des zones plus calmes. Accumulé, ce stress peut aussi pousser les mammifères marins à quitter leurs habitats, protégés par le sanctuaire Agoa et le Parc national .

Les productions sonores des embarcations peuvent également être cause de perturbation pour les mammifères marins. Les cétacés sont dépendants de l’information acoustique pour la recherche de nourriture, leur déplacement ou leurs interactions sociales.

Pourquoi l’Agence des aires marines protégées porte-t-elle plainte ?

L’Agence est un établissement public pour la protection du milieu marin, sous la tutelle du Ministère en charge de l’écologie. Basée à Brest, elle anime le réseau des aires marines protégées, dont font partie, entre autres, les parcs nationaux ayant une partie maritime et le sanctuaire AGOA. Les infractions constatées lors des Championnats mondiaux de jet ski ont été constatées dans des aires marines protégées, zone de compétence de l’Agence.

Pour l’Agence, le préjudice subi est moral, avec une atteinte directe aux efforts déployés par le sanctuaire AGOA et le Parc national de Guadeloupe pour assurer la conservation des mammifères marins. La perturbation intentionnelle des mammifères marins, ainsi que l’absence de respect des règlementations en vigueur, nuisent considérablement aux missions de l’Agence dans sa capacité à assurer la conservation des espèces protégées.

Les aires marines protégées et le jet-ski

Les aires marines protégées recoupent des types de protection assez divers (parc naturel marin, parc national, Natura 2000, réserve naturelle…).

Une manifestation nautique peut être organisée si elle respecte les priorités de protection de l’aire marine protégée concernée. Les gestionnaires peuvent demander aux organisateurs de la compétition des aménagements et des règles de bonnes conduites (déplacement de la course dans une partie moins sensible du parc ou à un moment moins perturbant pour les espèces marines afin d’éviter la période de reproduction par exemple). Certaines aires marines protégées ont une règlementation spécifique dont les organisateurs doivent avoir connaissance.

Dans un parc national, les cœurs de parcs, où les enjeux écologiques sont les plus importants, nécessitent la protection la plus forte. Les Caraïbes sont en outre bien identifiées comme une zone d’importance internationale pour les mammifères marins, ce qui a conduit à la création d’un sanctuaire dédié : AGOA.

De nombreuses compétitions de bateaux et de jet ski  ont lieu chaque année en Martinique et en Guadeloupe, qui accueille une dizaine de compétitions de jets skis par an dont un championnat du monde, la Karujet. Certains organisateurs envisagent de développer des compétions inter-îles (Guadeloupe, Marie-Galante et les Saintes). La pratique des véhicules nautiques à moteur est également largement répandue dans les eaux de la Guadeloupe tout au long de l’année.

La bonne gestion de ces compétitions et de la pratique courante du jet ski dans les aires marines protégées est un enjeu pour les pratiquants, les organisateurs et les associations d’usagers.

Le jet ski ne peut se pratiquer dans un espace protégé sans tenir compte des règlements en vigueur et des priorités de protection du milieu marin et de développement durable des activités de loisirs en mer.

Notes

  1. L’Agence des aires maritimes protégées a une antenne aux Antilles, portée par le Parc national de Guadeloupe. Elle a contribué à l’extension maritime du Parc national en 2009 et à la création du sanctuaire AGOA, officialisée en octobre 2010. La campagne aérienne de survols de mammifères marins, réalisée en 2008 par l’Agence avait permis de dresser un inventaire des populations de mammifères marins, des bateaux et engins de pêche, des bateaux de plaisance et des macros déchets. Ces informations ont mis en relief la nécessité de créer un sanctuaire s’étendant dans les eaux territoriales et sur la totalité de la Zone économique exclusive des Antilles françaises (le sanctuaire couvre 138 000 km2 autour de la Guadeloupe, de la Martinique, de St-Martin et de St-Barthélémy). L’Agence porte également le projet de mission d’étude pour la création d’un parc naturel marin en Martinique, lancée par arrêté du Ministère de l’écologie le 13 avril 2012.
  2. DEAL : Direction de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement, DM : Direction de la mer
  3. Article 3, 5° du décret n° 2009-614 du 3 juin 2009 pris pour l’adaptation de la délimitation et de la réglementation du Parc national de la Guadeloupe

Le sport doit se pratiquer de telle sorte que l’empreinte écologique soit réduite au minimum, les sportifs ne devraient laisser comme seule empreinte que celle, éphémère , de leurs pas………Là , l’empreinte laissée est celle de la connerie humaine ….Lamentable …

Cet article, publié dans animaux, environnement, sports, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Le Championnat du monde de jet ski viole un sanctuaire marin protégé: La connerie humaine !

  1. Ping : Le Championnat du monde de jet ski viole un sanctuaire marin ... | Le journal d'infos sur les Baleines, Dauphins, Cachalots, Orques et Marsouins | Scoop.it

  2. Ping : Le Championnat du monde de jet ski viole un sanctuaire marin protégé | Carnets de plongée | Scoop.it

  3. Ping : Le Championnat du monde de jet ski viole un sanctuaire marin ... | Parc national Port-Cros & Porquerolles | Scoop.it

  4. Ping : Le Championnat du monde de jet ski viole un sanctuaire marin ... | Ecologie marine | Scoop.it

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s