COLLOQUE PATHOLOGIES NEURO-DEVELOPPEMENTALES et ENVIRONNEMENT / Assemblée Nationale 18 juin 2015 / 2 ème partie


COLLOQUE PATHOLOGIES NEURO-DEVELOPPEMENTALES ET ENVIRONNEMENT / 2 ème PARTIE 

Organisé par le RES ( Réseau -Environnement-Santé )

2ème ¨PARTIE : QUEL COUT POUR LA SOCIETE ? QUELLE PRISE EN CHARGE ?

RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE POUR LE TDAH

Dr Jean Chambry , Pédopsychiatre , Co-auteur du rapport de la Haute Autorité de Santé sur le TDAH

  • Conduite à tenir pour le médecin de 1er recours devant un enfant ou un adolescent suspecté d’avoir un TDAH.
    Les troubles chroniques persistent à l’âge adulte. Le diagnostic tardif après l’âge de 12 ans a des répercussions négatives sur la vie sociale, scolaire .
    Le diagnostic nécessite un entretien avec l’enfant, un examen clinique, un recueil d’informations des enseignants et des parents.

==> http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2012647/fr/trouble-deficit-de-lattention-avec-ou-sans-hyperactivite-tdah-reperer-la-souffrance-accompagner-lenfant-et-la-famille

  • Une fois le diagnostic posé par le spécialiste du trouble, la prise en charge doit être globale et adaptée aux symptômes de l’enfant et à leur sévérité. Cette prise en charge a pour objectif d’agir à la fois sur les symptômes du TDAH, sur les comorbidités associées et de comporter une information et des conseils à la famille. La prise en charge sera d’autant plus efficace qu’elle est précoce.
  • En première intention, une prise en charge non médicamenteuse doit être mise en œuvre, combinant  en fonction des besoins de l’enfant des mesures psychologiques, éducatives et sociales. Si ces mesures sont insuffisantes, un traitement médicamenteux peut être initié. Le méthylphénidate est le seul médicament disponible à ce jour et indiqué pour le traitement pharmacologique du TDAH (noms commerciaux : Ritaline®, Concerta® et Quasym®). Soumis à des règles de prescription très strictes, il doit être intégré dans une approche personnalisée à chaque enfant, réévalué tous les mois et prescrit en complément d’une thérapie non-médicamenteuse.
    Il n’ y a pas d’addiction provoquée au méthylphénidate.

————————————————————————————————————-

QUELS BESOINS DE RECHERCHE ?

Rémy Slama, Directeur de recherche Inserm « Centre de recherche Institut Albert Bonniot » , responsable du PNRPE
(Programme National de Recherche sur les Perturbateurs Endocriniens)

1. Quantifier l’exposition, exposition de la population générale et en milieu professionnel.

  • Biosurveillance :
    exemple de la plombémie
    L’exposition continue dépend de plusieurs facteurs exogènes tout au long de la vie.
    ETUDE ESTEBAN : http://www.invs.sante.fr/Dossiers-thematiques/Environnement-et-sante/Esteban

    CONCEPT D’EXPOSOME

     

  • L’exposome est un concept qui englobe la totalité des expositions à des facteurs environnementaux (c’est-à-dire non-génétiques) que subit un organisme humain dès sa conception complétant l’effet du génomee. Le concept de l’exposome et les manières de l’évaluer ont donné lieu à des discussions animées entre différents points de vue

     

  • C’est l’intégration de l’ensemble des expositions pour la vie entière c’est-à-dire de l’ensemble de facteurs non génétiques pouvant influencer la santé humaine.

    2 Evaluation de la relation dose-réponse :

  •  
  • L’exposition in utéro nécessite un suivi longitudinal depuis la conception . Cohorte d’épîdémiologie avec un recrutement précoce, mesurant l’exposition durant l’enfance et l’âge adulte.

    3 Caractérisation des risques : Calcul de risque, incidence des pathologies

  • L’estimation du coût des Perturbateurs Endocriniens en Europe est de 157 milliards d’euros/ an ( ce qui représente 1,2% du PIB de l’Europe)
  • ———————————————————————————————————————- 

    CONCLUSION

  • Depuis le milieu du 20ème siècle , des dizaines de milliers de nouvelles substances chimiques ont été répandues dans notre environnement, sans que leur toxicité ait fait l’objet d’évaluations préalables
    Or , les enfants sont particulièrement vulnérables à la toxicité des produits chimiques pour toute une série de raisons

    1. Leur exposition est plus importante que celle des adultes , compte tenu de leur poids corporel ;
    2. Leurs voies métaboliques sont immatures ;

    3. Jusqu’à l’âge de 2 ans , la barrière hémato-encéphalique s’avère perméable , et nombre de substances, à des doses considérées comme sans risques pour des individus plus âgés, peuvent alors s’avérer dangereuses
    4. Les processus précoces de développement sont facilement perturbés , en raison de leur rapidité et de leur complexité.
    Grandjean et Landrigan, dans 2 revues systématiques, ont identifié 11 polluants industriels dont la toxicité pour le système nerveux en développement ne fait plus de doute (

  • Mais de très nombreuses autres substances de la diversité sont suspectées , comme nous avons pu le voir.
    On peut justement s’étonner de la diversité des substances soupçonnées de jouer un rôle délétère dans le développement des pathologies neurodéveloppementales. Comment appréhender ce phénomène ? Comment comprendre également que le stress de la femme enceinte semble se répercuter sur la santé mentale de l’enfant
  • Il est impératif de concentrer là nos efforts de recherche , afin d’adapter dans l’avenir les stratégies de santé publique visant à protéger la femme enceinte.
    Mais dès aujourd’hui, un certain nombre de substances sont clairement identifiées pour les risques qu’elles font courir à la santé mentale des générations futures : tout doit être fait pour éviter l’expostion in utero à ces substances , dans l’environnement quotidien mais aussi sur les lieux de travail.
Cet article, publié dans santé, santé et environnement, sciences, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s