CRIIGEN / PROCES pour diffamation contre le journal Marianne et JC Jaillette journaliste 25 septembre 2015 TGI Paris


banner

Le 25 septembre 2016 à 13h30 au Tribunal de Grande Instance de Paris (4, boulevard du Palais, métro Cité, ligne 4) le Pr Gilles-Eric Séralini de l’Université de Caen :et le CRIIGEN attaquent le journal Marianne. Ce dernier avait indiqué avec un certain Henry Miller, lobbyiste dans le magazine américain Forbes, et grand défenseur du tabac , que l’étude de toxicité à long terme du Roundup et d’un OGM tolérant cet herbicide de Monsanto, réalisée par l’équipe du chercheur, serait une « fraude ». Elle avait montré des tumeurs et des pathologies hépato-rénales des rats soumis à ces traitements. Dans le journal les citations sont issues de militants et pro-OGM qui ont contribué à autoriser et défendu la commercialisation des OGM.
Depuis, le glyphosate qui est ajouté à des adjuvants toxiques dans le Roundup a été classé « cancérogène probable » par les autorités internationales. La revue Food and Chemical Toxicology qui a effectué un tri  entre temps dans son bureau éditorial de la présence d’un ex-collaborateur de Monsanto vient de publier en août 2015 la plus importante revue sur la toxicité du Roundup au-dessous des seuils réglementaires, signée par l’équipe du Pr. Séralini : http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S027869151530034X

Les conflits d’intérêts des pro-OGM ont été explicités
http://www.enveurope.com/content/26/1/13

De nombreux scientifiques  dénoncent ces conflits d’intérêt aujourd’hui et soutiennent le chercheur en publiant : http://www.enveurope.com/content/27/1/19

et les conflits d’intérêts des pro-OGM explicités :
http://www.enveurope.com/content/26/1/13

L’étude de 2012 avait été republiée en 2014 :
http://www.enveurope.com/content/26/1/14

Cette recherche vient d’être aussi reconfirmée et les résultats rapportés dans une autre grande revue par une équipe britannique collaboratrice qui a travaillé sur les dérèglements détaillés des gènes de ces rats, au niveau hépatique et rénal :
http://www.ehjournal.net/content/14/1/70

Enfin, les soi-disant « tumeurs spontanées » des rats (comme disait le lobby pro-OGM) seraient en fait dues à une contamination importante de la nourriture, non étudiée ou cachée par les industriels qui autorisent ces OGM et pesticides, entre autres. Ceci a été montré par l’équipe du Pr. Séralini dans PLOS One cet été :
http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0128429

La date de plaidoiries a été fixée au 25 septembre 2015 à 13 heures 30
Lieu : Tribunal de Grande Instance de PARIS

Le CA et le CS du CRIIGEN sera présent , j’y serai moi-même présente. La mobilisation doit être importante. Il est temps que cessent les attaques sans fondement contre la recherche indépendante.

Cet article, publié dans environnement, santé et environnement, sciences, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s