BRESIL 2016 : Morro de Sao Paulo (2)


Morro de São Paulo , après la première impression mitigée , je décide de participer à une « excursion » en bateau ..Programme : piscines naturelles, découverte de l’ile de Boipeba, et autres visites plus ou moins intéressantes….

morro-de-sao-paulo_ap3291544

Nous sommes en groupe ‘(une dizaine ) , le bateau vogue sur les flots ,  longeant les îles,

Nous voilà débarqués dans les « piscines naturelles »…. Là , je comprends que cela n’est pas ce que je pensais ( mais j’aurais dû m’en douter )….7-8 bateaux avec leur lot de touristes… Bien sûr , c’est joli, nous sommes le long de la barrière de coraux, lorsque l’on a la tête sous l’eau, on voit les poissons à quelques centimètres ……Les pauvres , on doit envahir leur territoire, humains stupides que nous sommes……Sans compter que vu le nombre de personnes , à qui l’on n’a pas dit par exemple d’éviter les crèmes solaires , le blanchissement des coraux ( et donc leur mort ) a de « beaux jours  » devant lui.

Ensuite, accostage sur l’île de Boipeba sur une plage dont je n’ai pas retenu le nom….. Il nous est laissé le choix , après déjeuner dans le restaurant de la plage, soit on reste sur la plage à flemmarder soit visite d’une partie de l’île… Visiblement , du groupe de « mon  » bateau, il n’y a pas foule à aller marcher … Je m’infiltre avec dans un autre groupe de quelques personnes avec un guide qui nous fait monter puis arriver au village .

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’ile de Boipeba fait partie de l’archipel de Tinharé, elle est entourée d’un côté par l’océan, de l’autre par l’estuaire du Rio de l’enfer . M’boi pewa mot d’origine Tupy , qui signifie « serpent aplati » . Boipeba possède une forêt dense, la « Mata Atlantica », une « restinga », des dunes, une mangrove très étendue, des plages bordées de cocotiers et des récifs. Elle a une grande diversité écologique ( et vaut mieux que le maigre passage de touristes préférant se prélasser sur la plage….en même temps, ainsi les animaux ont la paix).. Les récifs coralliens longent la côte abritant poissons, mollusques, oursins , étoile de mer . Des tortues viennent pondre sur certaines plages. De par l’ importance du patrimoine naturel et de la nécessité de protéger les écosystèmes des îles de Tinharé et Boipeba, l’état de Bahia a créé l’APA ( Zone de Protection de l’ environnement) en Juin 1992. Boipeba est un des lieux les plus anciennement colonisés de l ‘état de Bahia. En 1537 les jésuites ont fondé le village et la résidence de Boipeba. Il y a 4 villages sur l’île, Velha Boipeba, São Sebastião, Moreré et Monte Alegre. Ilha Boipeba.

A retour à la plage, re- bateau…. pour rejoindre une autre île où il faut payer pour entrer , afin d’aller visiter une église ( là , j’ai laissé tomber l’église ..) …

img_8223

Puis , on débarque à un autre endroit afin de nous faire goûter des huîtres…Comme je n’aime pas ça , je n’ai rien goûté du tout…. Retour le soleil commençant à descendre…Ouais , journée pas transcendante…..

img_8218

Le lundi, j’ai opté pour une randonnée seule ( au moins je fais ce que je veux …) … découverte des plages , je suis allée jusqu’après la 5ème plage avec un arrêt pour déjeuner dans un resto sur la plage avec dégustation de poisson …( très bon !). Les 2 premières plages sont très fréquentées , après les 3 suivantes, on peut y être tranquille et « profiter » de la beauté du paysage….

La 1ère plage est un lieu de pratique nautique ( surf, tyrolienne dont l’arrivée est dans l’eau et le départ au phare ). La 2ème plage est un lieu de festivités avec des restaurants tout le long, des fêtes nocturnes, et aussi un lieu de pratique de sport comme le beach-volley, fut-volei, football.. A mon avis c’est la moins intéressante..

La 3ème plage a la particularité d’être face à une ile Caità , entourée d’une barrière de corail.

La 4ème plage est très longue, et semble sans fin. Il y a des piscines naturelles où l’on peut voir la faune avec un simple masque.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lorsque j’arrive à la 5 ème plage la plus éloignée ( 6 kms de la 1 ère ) , je découvre un paysage de mangrove magnifique . La mangrove est un ensemble d’arbres et arbustes qui poussent sur le littoral vaseux et lagunaire. L’arbre dont l’espèce domine est le Palétuvier. Les mangroves présentent un écosystème très riche ( en particulier en biomasse) . Cet arbre supporte l’ennoiement de ses racines dans l’eau salée . Les mangroves sont un peu des forêts amphibies. Les palétuviers ont généralement adopté la viviparité pour se propager : les graines, plutôt que de risquer d’être noyées ou asphyxiées, germent sur l’arbre et ce sont de jeunes plantules qui se détachent de l’arbre-mère pour se ficher directement dans la vase.

Ils présentent certaines caractéristiques comme:

1/ Les pneumatophores : ce sont des excroissances aériennes des racines dont la fonction est d’apporter de l’oxygène aux racines immergées et d’améliorer la fixation de l’arbre dans le sol instable et boueux du marais.

2/ Les racines-échasses : qui sont ancrées dans la vase, formant un imbroglio impénétrable.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La traversée de la mangrove mène à un petit rio à la couleur rouge-marron ( liée aux sédiments ) et à une autre plage..

La faune et la flore sont riches comme en attestent les photos que j’ai prises:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après ces quelques heures de promenade, un moment à ne pas rater sur Morro , c’est le coucher de soleil vu de la pointe ( derrière le phare ) …

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

img_8304

Le lendemain mardi 9 aout , c’est le départ pour Itacaré… Un trajet un peu long : bateau jusqu’à Valencia puis taxi jusqu’au terminal terrestre puis car ….En tout environ 5h30 ….

A Itacaré (où j’arrive à la nuit tombée) , je prends un taxi ( vu le poids de bagages ) pour me rendre à la pousada réservée par sandrine pour moi. Pousada Lanai tenue par Stéphane un français. Pousada très sympa que je conseille : Pousada LANAI

Je m’offre un petit restaurant sympa et une balade de reconnaissance dans la ville que je n’avais pas vue depuis 2 ans . Mercredi , on attaque les ECO-GAMES !

Cet article, publié dans voyages, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s